Incroyable talent: incroyable sans doute mais sans talent!!

15 déc
2011

Ca y est c’est fini et c’est tant mieux pour plusieurs raisons. Quand je pense que je me suis tapé cette émission pendant près de trois heures pour un résultat à la limite du bidon, j’en suis encore sur le cul… Une saison en bien des points

meilleure que les précédentes pour un résultat aussi nul, c’est à vous faire regretter de ne pas pouvoir botter les fesses de bien du monde. En admettant que ce soit vraiment le public qui vote pour élire le vainqueur de ce « concours », une question se pose: les télespectateurs ont-ils bien compris le principe de l’émission? Il s’agit de trouver un talent et non une voix. Pour cela il y a d’autres émissions du même gabarit. Là, après avoir eu l’occasion de voir ce que la télévision ne nous montre plus sauf chez Sébastien, on choisit une gamine qui certes chante bien mais qui n’a rien d’extraordinaire à contrario d’autres candidats qui n’ont pas poussé la chansonnette. Qui plus est une candidate qui interpète des titres anglo-saxons tant il est vrai qu’aujourd’hui la jeunesse française est bouffé par les tubes assénés à longueur de journée sur les ondes.

Marina est une gamine de 13 ans qui possède une vraie voix mais à déplaire à celles et ceux qui ont voté pour elle, des voix comme la sienne se trouvent à chaque carrefour de rues et dans tous les villages de France, fussent-ils les plus éloignés. On cherchait un talent, on a eu droit à la larmichette d’une gamine qui se voit offrir 100000 Euros, la première partie de la Comédie Adam et Eve et sans doute dans la foulée un enregistrement studio, histoire de vendre quelques milliers d’albums à des gamins du même âge. Si encore Marina avait été la seule candidate à chanter. Mais même pas. Il y avait également Loïs, qui en plus jouait de la guitare. Autodidacte, une voix plus juste et seulement quelques années de plus. A écouter les deux je n’ai pu m’empêcher de penser aux propos de Marianne James au cours d’une autre émission. Là je reprends ses propos à mon compte et m’adressant au public -en l’occurence ceux qui de chez eux ont bien réglé le prix de leurs SMS pour voter Marina- je ne peux m’empêcher de leur dire à mon tour « Vous avez de la merde dans les oreilles! » Contrairement à Marianne James qui s’était vu rabrouer par la production, je ne risque pas grand-chose.

Trois heures d’émission pour en arriver là et une invitation à voter pour son candidat par SMS récurrente, histoire de rentabiliser l’émission et de faire gonfler le portefeuille de la Prod. Trois heures d’émission en bla-bla tant de la part du jury -symphatique cependant- et de notre duo d’animateurs. Lorsque l’on sait que chaque numéro durait moins de trois minutes, qu’il n’y a toujours eu que 12 numéros le calcul est on ne peut plus simple: On remplit la télé avec du vide. Un vide que les télespectateurs encouragent depuis des années. La connerie n’est pas prête de s’éteindre. J’aime bien insister lourdement et c’est ce qui fait mon charme: Magnanime j’accorde donc trois minutes pour douze numéros ce qui fait un total de 36 minutes. Trois heures qui font 180 minutes et soustrayant l’un de l’autre j’obtiens comme un benêt que je suis un total de 144 minutes où il ne se passe rien, le vide sidéral avec des commentaires à la nunuche en veux-tu en voilà du type « c’est bien mais peut mieux faire », « bravo d’avoir écouté nos critiques », « on vous sent empli de ce que vous faites » (et non rempli!) et bien évidemment les commentaires de notre duo tout de noir vêtu n’oubliant pas de faire voter les télespectateurs, par SMS s’il vous plait M’sieur-dames! Sans compter sur les phrases toutes faites, énoncées sans conviction par les candidats en attente de leur passage sur scène.

N’en déplaise à beaucoup, le talent pour ce qui me concerne était dans la synchronisation des aéronefs en balsa des Frères Chaix, ou bien dans la poésie de Xavier Mortimer ou bien encore dans l’excellence des Pro-Phenomen emmenés par Ya-Man finaliste malheureux de la saison dernière. Ou bien encore… Mais non je vais m’arrêter là. Mais en tout cas pas dans la voix de Marina. Elle chante bien c’est tout mais ce n’est pas du talent!!

P.S: Je ne me trompais pas en écrivant « Rendez-moi ma télé! » paru aux éditions Amalthée. En vente sur le site de la fnac, amazon et sur demande en librairie. Petite pub commence par soi-même. Portez-vous bien.

Commentaire

top