Pourquoi faut-il se méfier de la Chine?

12 nov
2011

Forte d’une population que personne ou presque ne connaît, dotée d’une technologie qui si elle n’est pas toujours propre aux Chinois n’a cependant rien à envier aux autres puissances du Monde, dépendante d’une Politique …

que tout le monde semble réprouver, la Chine est l’un des plus grands mystères d’aujourd’hui. Tout le Monde en a entendu parler mais combien sont les occidentaux à y avoir déjà posé le pied? Tout le monde sait ou croit savoir ce qui s’y passe. Depuis les évènements sanglants de ce que les journalistes ont appelé la Place Tien’anmen à aujourd’hui, rien n’a changé. Rectifions d’ailleurs une erreur largement diffusée: Il n’y a  de Place Tien’anmen à Pekin que l’association qui est faite avec l’entrée sud de la ville impériale. Tien’anmen (Porte de la Paix du Ciel) est la Porte fortifiée du Sud comme Di’anmen (Porte de la Paix terrestre) est la Porte Nord de la ville.

la Chine n’a rien dit pendant de longs siècles, laissant le champ libre aux Européens d’abord et aux Américains ensuite. Mais la Chine, forte de ses traditions ancestrales a pratiqué et pratique encore ce que personne ne relève parce que dans un Monde libertaire cette pratique paraît d’un autre temps: Le protectionnisme. Qu’il s’agisse de commerce, d’armement, de politique et bien d’autres domaines, La Chine n’a jamais demandé l’aide de qui que ce soit. Pour preuve l’embargo dont elle fait les frais sur l’armement. Non seulement cet embargo n’a aucunement gêné les Chinois mais, qui plus est, il a largement contribué au développement d’industries locales. Aujourd’hui vouloir lever -ou en parler- cet embargo ne correspondrait qu’à une seule vision: celle que pourrait avoir l’Europe d’un éventuel contrôle de l’armement chinois. Alors que c’est un leurre.

C’est oublier que la Chine est l’une des plus vieilles civilisations du monde. qu’elle est et reste à l’origine de nombreuses innovations dans le domaine des Sciences pour ne donner qu’un exemple. Aujourd’hui l’on s’interroge sur le rôle de la Chine en matière de Finances alors que la « crise », dit-on, touche les Pays qui semblaient jusqu’à présent les mieux armés. Une crise qui, soit dit en passant, ne touche que les populations et non ceux à qui l’on doit cette « crise ». Et l’on se plait à penser que la Chine peut sauver le Monde de cette crise que personne, semble-t-il, n’avait prévue.

Une simple réflexion, qui peut passer pour simpliste, permet de poser la question en titre.

Je ne ferai pas ici référence à l’excellent ouvrage d’Alain Peyrefitte portant pour titre une prophétie de Napoléon Bonaparte -Quand la Chine s’éveillera, le Monde tremblera- mais l’ancien Ministre des Gouvernements Pompidou, Messmer et Barre avait fait une très bonne analyse de la Chine. Et la question posée devient alors: La Chine deviendra-t-elle le cauchemar du Monde moderne tel que nous le connaissons?

En effet, en permettant à la Chine de s’intéresser de près aux finances des pays que l’on dit puissants et en permettant un prêt à grand coup de milliards d’Euros, il est impossible d’imaginer qu’il n’y ait pas de contrepartie et que seul le remboursement intéresse non pas la population chinoise mais ses dirigeants.

Les médias ont annoncé, mais qui s’en souvient? , que la Chine avait acheté le Port du Pirée en Grèce mais ce que beaucoup de gens ignorent c’est que les capitaux chinois s’intéressent de très près aux ports italiens et qu’en France le port du Havre est déjà inféodé à la Chine et ce depuis l’an dernier même si tout a réellement commencé dans les années 2000. De cela la France ne parle jamais! Aujourd’hui, la Chine est le premier « client » du Havre et peut ainsi donc dicter sa loi. Et permettre l’entrée massive de contrefaçons en faisant de ses embarcadères une plaque tournante en Europe!!

Qui plus est et pour aller plus avant dans la crainte qu’il faut avoir aujourd’hui, la priorité est faite, sur des sites de Pays étrangers appartenant  à la Chine majoritairement actionnaire par l’intermédiaire de grands Groupes tels que Cosco pour ne citer que lui, aux travailleurs chinois en lieu et place des populations locales. Nos têtes pensantes, qui ne regardent que par le petit bout de la lorgnette et ne visent que leurs intérêts immédiats rétorqueront qu’il s’agit là de sauver ce qui peut l’être: La question à poser est donc: à quel prix? Et les réponses qui peuvent sembler toutes faites n’en sont pas moins réelles: Délocalisation, perte d’emplois, baisse des salaires!

Il est évident que les puissances financières n’en sont plus à leur coup d’essai quant à la disparition pure et simple des entreprises des pays de plus en plus nombreux à être concernés par cette façon de faire. Les magnats de l’économie mondiale ne voit qu’à la portée de leur existence et non plus à demain, encore moins à la vie de ceux qui travaillent pour eux. Les fermetures d’entreprises ne sont devenues qu’un titre en ouverture du journal télévisé mais chacun fait fi de ce qu’il advient des « gens d’en bas ».

Allant plus loin, ne faut-il pas redouter que même en Politique les choses changent? En effet où la Chine s’arrêtera-t-elle lorsqu’il s’agira de préserver ce qui fait encore la « fierté » des pays concernés et dits « libres »?

La Chine a observé durant des décennies les agissements des uns et des autres, allant parfois jusqu’à encenser ce qui se faisait ailleurs pour mieux le faire. Aujourd’hui -mais ce n’est pas d’hier même si la formule peut paraître curieuse- la Chine se pose diplomatiquement en sauveur de l’humanité. Dans un Monde où l’argent est le vrai roi, il est de mauvais ton pour nos dirigeants de s’indigner des pratiques chinoises. Ou de temps en temps en réponse à quelques associations, permettre la remise d’un prix qui n’engage à rien!

Sans vouloir comparer ce qui ne l’est pas (parce que la comparaison serait bien trop audacieuse) il suffit pourtant de se souvenir des festivités organisées pour la venue du Colonel Kadhafi avant que les mêmes, après l’avoir accueilli, le mettent au ban des accusés. A une différence de taille: La Chine représente près de 15% de la population mondiale. Et il paraît évident que dénoncer un jour les pratiques de la Chine alors que nous ne les devrons qu’à nous-mêmes est impossible.

Commentaire

top