Eric Zemmour victime de lobbysme?

24 mar
2010

Ses propos du 6 mars au cours de l’émission de Thierry Ardisson « Salut les Terriens » font encore couler de l’encre. Une encre noire qui fait frémir lorsque l’on voit où cela mène. Le Journaliste-chroniqueur vient de se voir convoquer selon le Nouvel Obs. pour un entretien avec la

Direction du journal « le Figaro ». Etienne Mougeotte, Directeur du journal aimerait avoir quelques informations sur les propos tenus par Eric Zemmour. Rappelons que la teneur de ses propos tendaient à faire passer les noirs et les arabes pour des trafiquants notoires.

On connaissait Etienne Mougeotte plus courageux qu’il se sent aujourd’hui obligé de demander des explications avant de prendre la décision d’un licenciement de son journaliste. Les propos de Monsieur Zemmour, s’ils peuvent choquer n’en ont pas moins été retirés de leur contexte. Cela étant dit, il est tout de même relayé par de nombreux documentaires, témoignages de presse et de télévision, que le trafic de drogue et autres substances en France et dans les cités sont bel et bien le fait d’étrangers voire de français issus de l’émigration. Pourtant, à aucun moment il n’a été question de censurer quelque journaliste  qui a jusqu’à présent signé un documentaire-choc ou quelques images que ce soient au cours de journaux télévisés (arrestations etc.)

Le Figaro, journal qui se veut le reflet de toutes les « Droites », cherche-t-il à redorer son blason en portant sur la place publique une affaire qui n’aurait dû concerner que le CSA puisque les propos ont été tenus à la télévision? Laurent Ruquier chez qui excelle ce journaliste a-t-il lui aussi reçu des consignes afin que soit évincé Eric Zemmour.? A suivre avec délectation. Ne serait-ce que pour voir jusqu’où se niche l’hypocrisie de certains bien- penseurs.

Il est curieux -c’est un euphémisme- de constater qu’en France, le parler vrai et le parler libre font perler la sueur au front de ceux qui ont un pouvoir. Il est curieux de constater qu’en France, pour se faire entendre, il suffit d’une de faire partie d’une minorité et de deux de faire du bruit voire de casser. Ce n’est pas d’aujourd’hui mais la flagrance de tels évènements est de plus en plus criarde. Il faut se méfier de ne pas faire là le nid d’un F.N que tous croyaient mort et qui vient avec les Régionales de ressusciter.

Pour ce qui est d’Eric Zemmour, il est un journaliste engagé et personne ne l’ignore. Il est courant chez celui-ci de parler sans langage châtié et surtout sans langue de bois. Cette langue de bois qui finit par pourrir la vie des Français et qui conclut à une totale désaffection à l’égard des Politiques. A trop vouloir ménager la chèvre et le choux on finit par perdre l’un et l’autre. Eric Zemmour a fait son choix, qu’un autre vienne lui répondre. En tout état de cause, aucun de ceux qui souhaitent sa mise à mort journalistique n’a eu le cran d’argumenter sans vociférer et crier au scandale. La chasse aux sorcières est ouverte depuis plusieurs années, le cas Zemmour n’en est qu’un exemple visible que d’autres.

Ceci étant, j’ai connu des petits trafiquants et délinquants qui venaient de familles bien françaises et qui ne connaissaient de l’Afrique et des pays arabes que les hôtels où ils y avaient passé leurs vacances.

La liberté d’expression n’a de réelle valeur que celle que l’on veut bien défendre. Quel prix est-on prêt à y mettre? Là est la vraie question.

Et il serait bon de rappeler de temps à autre, qu’au delà de l’écrivain-essayiste, Eric Zemmour est avant tout un polémiste et qu’il en a fait profession. Ne pas le savoir est une faute que font en ce cas ses détracteurs.

Commentaire

top