Cà y est, c’est fini?!

9 mar
2010

Et maintenant, c’est aux hommes de demander une journée?. Allez savoir? Que faut-il penser de cette journée de la femme qui et devenue au fil des ans une journée au même titre que celle des grands-mères ou des secrétaires. La Journée de la femme a perdu de son essence réelle…

Qu’en pensent aujourd’hui les initiatrices de cette journée? La femme sera-t-elle mieux payée ou du moins son salaire sera-t-il égal à celui de l’homme? La femme sera-t-elle plus libre dans certains pays? La femme sera-t-elle enfin considérée mieux qu’elle ne l’est encore aujourd’hui en 2010? J’en doute!

Cette journée de la femme au cours de laquelle on donne la parole aux femmes sous forme d’émissions, de reportages, de rencontres -entre elles- est-elle aujourd’hui encore crédible?

Bien sûr, il est bon de rappeler ce qu’est la femme d’aujourd’hui. mais le rappeler lors d’une journée particulière c’est à mon sens dérisoire. Au contraire, c’est peut-être dire « Vous avez cette journée pour vous, profitez-en et lâchez-nous le reste du temps ». C’est cru, mais c’est dit.

Les femmes seront-elles libres aujourd’hui plus qu’hier de véritablement choisir entre le port du voile et la robe seyante qui lui plaît mais que l’idéologie de certains ne lui permet pas de porter? La femme qui rentre chez elle après le travail pourra-t-elle dire à son mari « ce soir, c’est toi qui fait tout et je regarde la télé »? La femme pourra-t-elle gifler le chef de service qui se permettra un geste déplacé, une fois encore? La femme ne sera-t-elle plus importunée par une bande de clowns pris de boisson qui viendront lui caresser les fesses?

Je n’y crois pas une seconde!

Les mentalités ne changeront pas de sitôt. Il faudra faire preuve de patience et changer l’Homme. Parce que c’est à lui de montrer qu’il est prêt à regarder la femme autrement. Et c’est toute une société qu’il faudra changer. La société télévisuelle qui continue de montrer la femme déshabillée pour vanter les mérites d’une soupe, celle-là même qui de temps en temps montre un homme à moitié nu histoire de faire plaisir à la femme. La société du travail qui considère que la femme a choisi de bosser en plus d’élever ses enfants. La société du couple qui continue de considérer que repassage et ménage sont deux des mamelles de la femme. La société toute entière et parfois aussi la société de la femme. Parce que même elle n’est pas toujours d’accord avec sa consoeur.

Les philisophes peuvent se pencher sur le problème -si problème il y a-, les sociologues peuvent toujours nous éclairer comme ils veulent, l’individu n’est rien et complètement différent quant il est seul face à sa vie.

Lorsque l’on entend une « personnalité politique » dire qu’elle a eu l’idée d’Etats généraux de la femme » en lisant un magazine féminin, on ne peut qu’éclater de rire. Pas seulement nous les hommes mais des femmes également. Faut-il être crédule pour ne pas savoir ce qu’il faudrait faire et engager de vraies réformes ou prendre de sérieuses résolutions sans avoir besoin de lire un magazine!

Des « états généraux » ou une étude changeront-ils vraiment la donne?. J’en doute! mais cela occupera le temps et l’espace. C’est déjà çà de pris. Hommes et femmes confondus savent ce qui ne va pas. Il suffit de prendre le taureau par les cornes et de vouloir que cela change. Mais le « vouloir » est une chose et le « faire » en est une autre.

Il est peut-être temps de passer à la vitesse supérieure et de taper un coup de poing sur la table pour dire « on a suffisamment parlé, on a suffisamment étudié, le problème tout le monde le connaît, les différences tout le monde les sait,maintenant il faut agir ».

Parce qu’aujourd’hui, lendemain de la journée internationale de la femme, d’autres femmes meurent sous les coups de leur conjoint, d’autres femmes se font harcelées au travail et d’autres femmes auront peur ce soir lorsqu’elles rentreront chez elle à la nuit tombée.

Commentaire

top