Top Chef pas encore au Top…

24 fév
2010

mais il faudra attendre encore un peu et laisser sa chance à cette nouvelle émission culinaire diffusée sur M6. Sandrine Corman que l’on retrouve avec plaisir et Stéphane Rotenberg toujours aussi soft dans ses propos à la présentation…

la chaîne ne fait pas dans la nouveauté mais a le mérite d’allier le charme de l’une et la sobriété de l’autre.

L’émission mérite d’être vue à nouveau pour savoir si elle en vaut la peine. Sur ce premier épisode, il est difficile de se faire une idée de ce que sera réellement ce programme. Quelques bons points dès le début mais aussi de nombreux défauts.

Tout d’abord le choix des candidats. Retirons dès à présent la joie de retrouver Grégory juste vainqueur du « dîner presque parfait ». Avec sa faconde habituelle, il met l’ambiance. Il faut tout de même se demander la raison pour laquelle M6 l’a contacté de nouveau pour participer à ce concours. Est-ce parce que son handicap joue en sa faveur -et émeut la ménagère de moins de 50 ans- ou est-il simplement là pour servir de fil rouge à l’émission? Nous devrions le savoir dès lors qu’il restera ou non plusieurs semaines.

On peut se poser des questions lorsque l’on voit d’où proviennent les autres candidats. Entre une apprentie cuisinière de 21 ans et un chef de cuisine qui tient déjà son propre restaurant, sans compter sur des chefs à domicile, il est bon que certains membres du jury parle de professionnalisme.

En revenant sur Anaïs, cette apprentie cuisinière, on peut se demander pourquoi elle a été éliminée par le jury alors qu’elle se trouvait en balance avec une « coach culinaire ». Une coach culinaire?! C’est un nouveau métier? Yoake (le prénom de cette coach) s’est faite enfoncée par le seule membre féminin du jury. Sa décision semblait alors sans appel. Quelle surprise de voir ce même membre annoncer à Anaïs sa défaite! Où est l’intérêt de voir concourir une « coach ». Anaîs avait au moins le mérite d’être vraie et dans son propos et dans sa cuisine. Bref, il y aura sans doute d’autres surprises à venir, surprises préparées avec ou sans ingrédients par M6.

La bonne idée de la chaîne est sur l’écran: De temps en temps nous indiquer quelques ficelles qui nous permettront de mieux préparer nos repas au quotidien. Pourtant cela ne suffit pas encore. Même si le décor est majestueux, -quelle femme ne rêverait pas d’avoir une cuisine de ce niveau?- l’émission reste encore un peu « fouillis ».

Toujours est-il qu’il faut bien reconnaître que de toutes les « télé-réalité » Top Chef a le mérite de ne pas prendre le télespectateur pour un imbécile.

A suivre sans se prendre la tête et sans perdre de vue que la zapette est là, quelque part sur la table.

Quant à la réflexion, de savoir pourquoi, alors que la France est censée être le pays de la gastronomie, il aura fallu attendre des années pour diffuser un tel programme -que d’autres pays diffusaient déjà-, la réponse est simple: En France on préfère faire appel à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur de nos frontières parce que certains considèrent que les idées françaises sont forcément moins bonnes que les idées qui marchent déjà ailleurs.

Ce n’est malheureusement pas toujours vrai et nous verrons bien avec cette émission si elle tient le cap. Espérons que oui. A défaut nous reviendrions sans aucun doute aux inepties diffusées depuis des lustres sur nos chaînes.

Commentaire

top