Rendez-moi ma télé. Episode 11

8 fév
2010

Un pamphlet sur la télévision d’aujourd’hui. Une télévision que j’essaie de regarder avec recul. Une télé omniprésente chez les uns et les autres. Une télé qui est devenue l’expression de tout et tous au détriment souvent du simple bon sens…

La Nouvelle Star, gagnante! Mesdames et messieurs. Et c’est vous qui l’avez voulu en votant par téléphone et SMS. En grand!

Et en tout petit, c’est nous qui gagnons en nous en mettant plein les poches en te faisant croire que ton choix nous importe, qu’il est crucial, vital pour le devenir de la chanson française, toi le telespectateur.

Le jury est choisi avec le plus grand soin. La chaîne n’a aucun rapport avec les boîtes qu’il représente, non, non! Les membres -ils sont quatre- et je dis çà pour celui qui n’a jamais entendu parler de la Nouvelle Star. Il y en a un, je le vois là-bas… Les membres, donc, sont impartiaux et ne jugent qu’en fonction de leur oreille, ô combien supérieure à celle du commun des mortels que nous sommes. Et surtout, ce ne sont pas les membres du jury qui choisissent puisque les éliminés le sont par toi qui téléphone et la suite tu la connais… C’est toi qui paies.

Non, en vrai, le jury n’est là que pour te donner quelques indications judicieuses, si possible, pour t’orienter de la meilleure des manières, de façon à ce que tu apprennes en même temps que tu te divertis. Cà, c’est finement trouvé! Il lui arrive parfois, au jury, d’aller jusqu’à te faire croire que tu es le seul à décider puisqu’il va jusqu’à te dire que tu as de la merde dans les oreilles et que ton choix ne vaut rien. N’est-ce pas Marianne! Et il s’excuse après parce que tu sais, ces choses là ne se disent pas à la télé et que le porte-monnaie pourrait peut-être en souffrir.

« Imagines qu’après une telle réplique, le public, chez lui, là-bas, celui qui téléphone et envoie une chiée de SMS, il se rebiffe et décide de ne plus le faire, on est mal! »

Et les gamins dans tout çà? Ils chantent. Ce qu’on leur dit de chanter. Un mélange de tout neuf et de très vieux -tiens, encore,- histoire d’avoir toute la famille devant le poste. On fait venir l’invité qui va faire bondir Madame et celle qui va permettre à Monsieur d’esquisser le sourire de celui qui la trouve aguichante à souhait et qui, s’il avait vingt ans de moins, se fendrait bien d’un baiser et d’un bouquet de roses.

Et les gamins chantent. C’est leur quart d’heure de gloire, leur gros quart d’heure: Celui dont ils ont rêvé, qu’ils ont attendu toute leur vie. Toute une vie qui n’a QUE vingt ans.

Pendant ce temps-là, d’autres jeunes traînent dans les rues pour se fracturer une voiture ou… Mais ils n’avaient qu’à savoir chanter.

Et là, c’est de la Nouvelle Star dont je te parle parce que tu as tapé 1 sur le clavier de ton portable. Si tu avais tapé 2, je t’aurais parlé de la Star-Ac.

Je t’en parle, tiens!

Un château ou une demeure de maître que tu peux visiter lorsque ton nom est tiré au sort parmi les milliers de SMS envoyés, des candidats que tu peux voir en vrai, que tu peux toucher en vrai, nouvelles idoles depuis que la télé a fait son travail d’endormissement général. Tu les vois en vrai, après des heures d’attente debout dans la rue. Mais tu es content parce que tu n’es pas seul à attendre. Ils sont des milliers comme toi.

Après avoir bien cassé les pieds à Papa et Maman pour aller les voir. Des fois, Maman, elle est contente aussi d’être là. Elle aussi, elle veut les voir. Il est tellement mignon quand il chante du Charles Aznavour… Sans vraiment comprendre ce qu’il chante d’ailleurs. J’écris çà parce que les chanteurs à texte ne courrent pas les rues. Les vrais, pas les nouveaux qui pleurent l’amour en permanence sur les mêmes notes de musique ou les mêmes accords.

Et puis, Maman, elle veut voir le Nikos, nouvel Apollon. Quand je pense que présenter la Star-Ac lui a valu d’être décoré sous les lambris de la République, j’en suis sur les fesses. Encore que là, c’est au cul que j’ai mal. Où vont se cacher les amitiés d’aujourd’hui?! Mélina Mercuri et Nana Mouskouri doivent se regarder avec des yeux plein d’incompréhension. Tu veux jouer? Allez on fait comme à la télé. Mais je te préviens, ce ne sera ps un QCM (Questionnaire à choix multiples pour les ceusses qui n’ont jamais passé d’examen).

Laquelle de ces deux artistes a été Ministre? Là, il va falloir chercher parce que je connais la réponse mais je ne te la donnerai pas. Et toc! Appelles un ami.

…Et pendant ce temps, la grande majorité de nos poilus est morte sans la moindre décoration…

Et je me fiche que les uns et les autes ne jouent pas dans la même catégorie.

Bon, je veux bien croire qu’il la mérite sa médaille, Nikos, parce que devoir assurer ce type d’émission sans sourciller pendant des mois et devoir supporter l’égo de certains profs et de certains artistes, il faut une sacrée dose de sang froid et faire preuve d’abnégation.

Tu vois, quand j’ai appris le décès de Grégory Lemarchal, le gagnant de la Star-Ac 4, la tristesse ne m’a pas envahie. J’ai seulement éprouvé de la compassion pour sa famille. Et je ne retire rien de ce que j’ai écrit plus haut. La seule chose que j’ai envie d’écrire, là, c’est que de temps en temps, effectivement, la télé peut faire du bien. Pour Grégory, elle lui aura permis de toucher son rêve avant d’atteindre les étoiles. C’est tout.

Même en sachant que TF1 surfe sur sa notoriété et sollicite régulièrement les télespectateurs et leur générosité en diffusant une émission hommage à Grégory. Qui c’est qui paye?

la Star-Ac, la Nouvelle Star, même combat: Le nouveau thriller des chaînes à fric. Du suspens, des rebondissements, des frissons garantis, du rire et des pleurs. Mais et c’est surtout là toute l’originalité de ce type de programme, de l’interactivité. Payante, certes mais de l’interactivité tout de même!

Vive « Américan Idol » et Vive la « Fox.

La suite, un peu plus tard. Il faut bien que je travaille… Biz.

Commentaire

top