Quand Municipale ne rime pas avec Nationale…

5 fév
2010

il s’agit de Police bien sûr. Les Municipaux sont en colère et veulent le faire savoir. Ils ont petit à petit suppléer le manque d’effectif de la Police nationale et dans le cadre de leurs missions, ils se trouvent affectés souvent à des tâches qui étaient dévolues à la Police Nationale….

mais rien n’a véritablement suivi, ni les salaires ni les textes. Pourtant les syndicats de la Municipale auraient pu s’en douter s’ils y avaient regardé de plus près. Doter petit à petit les Policiers Municipaux d’armes, les habiller de la même façon en uniformisant la tenue, leur fournir les quasi même logos sur les voitures, tout tendait à faire l’amalgame des deux services publics.

Or l’intervention des Policiers Municipaux est devenue aujourd’hui aussi périlleuse que celle de la Nationale. D’autant que dans certaines zones, ils sont les premiers à intervenir. Ils sont alors pris non plus pour une simple Police de proximité mais bel et bien pour des agents de l’ordre républicain. Les petites frappes n’ont cure de savoir qu’ils représentent la Mairie et non l’Etat. Pour eux, ils sont avant tout des gêneurs les empêchant de tourner en rond.

Mais la grève suivie dans plusieurs villes de France a peu de chances d’aboutir sérieusement. On intègrera peut-être une prime ou deux de l’actif dans le calcul de la retraite mais seulement s’il y a un texte au niveau national. Ils dépendent de la Mairie et à ce titre, le Maire est leur interlocuteur privilégié.

La Police Municipale devait être à l’origine une Police de la ville, connaissant les quartiers et les habitants, leurs us et coutumes. Désormais, elle agit de la même manière que la Police Nationale. Elle a une mission et tente de la remplir du mieux qu’elle peut. En règle générale. Parce que malheureusement il existe aussi dans ce corps, des « Zorro ». Le souci n’est pas là: Il est dans la dérive d’une Police qui ne possède pas à ce jour les qualifications de la Police Nationale.

Il faudrait sans doute revenir aux fondamentaux de cette Police particulière qui se fond chaque jour dans la masse de la cité où elle exerce. Il est question d’étendre les prérogatives de cette Police aux contrôles d’identité voire aux contrôle d’alcoolémie. Ce peut-être une bonne chose mais si les missions de cette « Municipale » sont à l’identique celles de la « nationale » que soient revus l’ensemble des textes les régissant et qu’ils soient tout simplement intégrés à la Police Nationale.

Une bonne chose à souligner: La grève des P.V suivie par plusieurs Policiers Municipaux dans certaines villes. Voilà qui remplira sûrement de joie les automobilistes qui se doutent bien que la Police Municipale a permis dès sa création de remplir la caisse.

 

Commentaire

top