Des encombrants encombrants…

7 jan
2010

qui dénaturent le paysage de la ville. Des images qui ne sont en fait que le reflet d’une société qui s’est individualisée à la vitesse grand V. Malheureusement la réponse de la municipalité permet de penser au  pire dans les mois à venir…

C’est le cas dans de nombreuses villes, ici comme ailleurs. Les encombrants encombrent et salissent. Mais visiblement pas une seule des solutions envisagées n’a, à ce jour, permis l’éradication de ce phénomène. Le citoyen attend un véritable service pour ce qui concerne les objets dont il ne se sert plus. La solution envisagée par la ville de Nouméa reste à peu de choses près la même que ce qui se pratique ailleurs pour ce qui est de la responsabilisation de la population. Là où elle apparaît plus originale c’est simplement dans le fait que les encombrants ne seront plus ramassés au cours de tournée prévue par calendrier. Il faut dès à présent retenir un numéro de téléphone, prendre rendez-vous et sans doute si possible être là quand le petit camion passera. Cà promet! D’autant que le service sera gratuit trois fois l’an. Et après?!

Ou il faut encore se débrouiller soi-même en les déposant là où cela est prévu. Il me paraît difficile de transporter un vieux frigo dans un twingo et tous ne possèdent pas encore de4X4 avec benne. 

J’émets quant à moi de gros doutes. Je suis loin d’être certain du civisme de mes concitoyens. D’autant qu’à chaque fois, il s’agit en fait de quelques individus qui nuisent au bien-être de tous les autres. Et ceux-là continueront d’encombrer les trottoirs.

Alors, il y a bien sûr la possibilité de faire payer des amendes qui devraient être salées. Mais jusqu’à preuve du contraire, seul celui qui se fera pincer la paiera -peut-être-. Et les autres, ceux qui passeront au-travers des mailles du -tout petit- filet. Les citoyens responsables sont invités à prévenir et dénoncer ceux qui failliraient aux nouvelles règles. Dénoncer est employé ici dans son asseption la plus large. Là encore, cela promet d’excellents rapports de voisinage et tant que nous y sommes de futurs règlements de compte. Il semble évident que de nombreuses dénonciations seront anonymes voire pourquoi pas calomnieuses.

Autre possibilité: la création d’une unité de chasseurs de mauvais citoyens. Si possible ayant un minimum de bagages scientifiques qui leur permettra d’investiguer en observant et recherchant des empreintes sur un réfrigérateur ou une machine à laver laissée à l’abandon sur un trottoir. Mais en ce cas aussi, seul celui que l’on retrouvera paiera l’amende.

Pourquoi ne pas avoir tout simplement prévu un camion de ramassage qui resterait au dépôt. Certains personnels, oeuvrant déjà dans le nettoyage de la cité, pourraient tout à fait -moyennant finances bien évidemment- utiliser ce camion dès lors que leur serait signalé un cas d’encombrants. En liaison avec d’autres personnels de la voierie qui seraient à même d’indiquer le lieu exact de ces dépôts qui nous pourrissent la vie ?

Et/ou pourquoi ne pas prévoir en quelques endroits stratégiques de la ville des locaux qui recevraient les encombrants déposés par les citoyens et collectés une fois par mois par des services dont c’est le métier pour les porter au dépotoir ?

Pourquoi ne pas voir plus loin encore et prévoir dès maintenant un recyclage de ces encombrants et la construction d’une structure pour ce faire ? Ce qui serait, qui plus est, source d’emplois.

Là, pour l’heure il est fait appel au civisme des citoyens. Ce n’est pas la première fois et le résultat se fait toujours attendre. Ce n’est d’ailleurs pas le seul domaine pour lequel il est fait note de « Civisme ».

Attendons, trois, six mois et nous verrons. Mais aujourd’hui, à cette heure, je reste pessimiste. S’il s’agit uniquement de ne pas augmenter les charges, il est pourtant des cas où le citoyen ne devrait y voir aucun inconvénient dès lors q’il s’agit pour lui de se sentir bien et mieux là où il habite. Si d’autres raisons motivent la décision prise, c’est jouer sur l’avenir environnemental de la cité et c’est prendre un risque qui ne semblera alors pas forcément bien calculé. Attendons et observons. D’autant que tout le monde sait que la transgression d’une régle établie pour tous est devenu sport national.

Commentaire

top