Merci de m’avoir prêté ton blog…

24 déc
2009

pour dire que j’existe bien, malgré le scepticisme de certaines grandes personnes en ce bas monde. Je sais que tout n’est pas rose en cette année qui aura fait couler beaucoup de sang, qui aura vu souffrir tant d’innocents et qui aura séparé bien des gens qui ne demandaient qu’à être heureux…

Mais je ne suis pas là pour faire un Monde nouveau. Pas plus que pour dicter une conduite à chacun ou chacune d’entre vous. Non, je ne suis qu’un symbôle en lequel, heureusement, beaucoup croient encore. Je ne suis qu’un vieux bonhomme que l’on ignore tout au long de l’année et qui revêt son habit rouge une fois l’An.

Je n’intéresse que peu de gens pendant 364 jours et je surgis, parfois sans crier gare dans la nuit du 24 au 25 décembre de chaque année. Alors tout s’illumine et brille de mille feux. Alors, les sourires renaissent sur des visages parfois usés et fatigués. Alors le ciel s’emplit du chant qui s’échappe des maisonnées. On m’associe au bonheur et c’est ce que je veux représenter.

On dit que Noël est la fête des enfants. Ce n’est vrai qu’en partie. Souvenez-vous, les plus grands, ceux qui ont passé l’âge de croire en moi. Souvenez-vous lorsque vous aviez l’âge de vos enfants. J’existais dans vos yeux et dans votre coeur. J’existais parce que vous le vouliez. Alors aujourd’hui, les grands, faites en sorte de le vouloir encore.

Mes rênes sont prêts. Mes lutins ont briqué leurs sabots et les ont drappés de plaids multicolores. Tornade, Danseur, Eclair, Furie, Fringuant, Comète, Cupidon et Tonnerre sont prêts à parcourir la Terre entière pour que chacun retrouve l’esprit de la Nativité. Cet esprit que le reste de l’année vous semblez avoir oublié.

Je tâcherai de n’oublier personne mais si ce devait être le cas, vous qui savez ce que Noêl veut dire, aidez-moi et offrez un sourire à ceux qui en ont besoin. Je ne demande jamais rien mais les temps changent.

Cette année, j’ai vu l’espoir de millions de gens parce qu’un homme de couleur était élu Président. J’ai cru que les grands de ce Monde pouvaient se mettre d’accord pour que la Terre vive. J’ai aussi entendu les pleurs dans la Bande de Gaza et j’ai senti la souffrance de populations qui n’avaient rien et qui ont été meurtri par certaines violences de la Nature.

Je ne suis pas là pour alléger les peines du Monde. Je ne suis là que pour essayer, une fois l’An, de vous faire oublier que ce Monde qui est le vôtre est unique. Que si, seul, une nuit, je peux rassembler des millions de gens autour d’un sapin, vous pouvez, vous aussi, le reste de l’année, vous rassemblez. Parce que vous êtes des millions.

Merci de m’avoir prêté ton blog, ami. Je n’ai pas l’habitude de ces choses modernes mais je t’avoue que j’ai trouvé çà bien pratique. Que Noêl te fasse encore rêver. Que Noêl vous fasse tous rêver. Du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas: Celui de la volonté.

Voilà, il ne me reste que quelques heures avant ma tournée, je vais me reposer un peu. Une longue nuit m’attend.

Commentaire

top