Rendez-moi ma Télé…Episode 5

21 déc
2009

Le cinquième épisode du livre « Rendez-moi ma télé ». Livre en réponse à « Putain d’audience » de Patrick Sébastien. Lorsque le regard sur la télévision change au fil du temps qui court et lorsque la télé devient un business…

Le système est tel que le télespectateur subit sa télévision. je vois mal des millions de gens se lever pour proclamer haut et fort que cette nouvelle télévision ne leur convient pas. Ils sont formatés depuis trop longtemps désormais et le processus a été engagé sans douleur, doucement, patiemment mais sûrement depuis quelques décennies. Le télespectateur n’a rien vu venir.

D’autant qu’ils se lèveraient pour critiquer ce qu’ils aiment. Si! Puisque Médiamétrie est là pour le leur rappeler. On a abreuvé les gens de chaînes plus identiques et différentes à la fois que le télespectateur ne regarde plus que ce qu’on lui demande de regarder. On le lui impose quasiment en lui disant d’un sourire enjôleur que c’est lui qui le veut!

Lorsque j’entends certains Directeurs ou responsables de programmation annoncer avec un sourire satisfait qu’il est faux de croire que le télespectateur changerait d’avis si on lui proposait autre chose que des séries américaines, j’ai presqu’envie de répondre qu’il ne s’agit pas en fait que de cela. Mais bien du fait que le télespectateur n’a aucun choix. A force d’asséner des contre-vérités du type « les américains sont meilleurs que nous et leur culture plus avancée » on en vient à faire de l’américanisme à outrance à la télévision. Un américanisme outrancier qui se traduit au quotidien dans la réalité de la vie de chacun. Même si au demeurant, lorsqu’il s’agit de proposer une série française elles ne semblent pas toujours du goût de tous.

Les bonnes séries, avec de bons scénarii choisis sont hélas moins bonnes que les séries américaines…Parce que les Dieux de la télé nous le disent.

La frilosité française, bien connu en d’autres domaines, est là aussi responsable du fait qu’aujourd’hui, proposer un nouveau concept est quasiment impossile. Ils sont plusieurs à se partager un gâteau plus qu’énorme et personne ne doit échapper à leur contrôles. « Ils »? Ce sont les animateurs-producteurs qui sont une race très particulière. Ils sont en général comme les Politiques: En dehors, on se déteste et en dedans, on se courtoise et on dîne ensemble.

Tout le monde se connaît et se congratule dès qu’une soirée est donnée à l’occasion d’un anniversaire ou d’une cérémonie. L’autre face de la médaille, ce sont quelques journalistes (?!) et quelques magazines à scandales qui la montrent. Encore qu’ils jouent un jeu pas très sain et qu’ils usent du système. Il n’y a qu’à regarder à qui appartiennent chaînes et magazines pour comprendre que les uns sont souvent les mêmes que les autres!

Et qui dira le contraire? Les têtes pensantes qui déambulent dans les couloirs des maisons de Prod et des studios? Ceux qui considèrent qu’ils ont la science infuse -comme le thé qui diffuse! Je l’aime bien celle-ci aussi et elle est de moi!- et qu’en matière de rpogramme, ils sont les seuls et les SEULS à savoir ce qu’il faut pour nos cerveaux attardés et fatigués?!

Soyons sérieux et rendons aux télespectateurs sa télé, je dis bien SA télé!

Politique et télévision…

Je vais voter, comme toi. En mon âme et conscience qu’ils disent. Le rapport avec la télévision? Attends, ne vas pas trop vite. Laisse moi prendre mon élan. Je suis comme tout un chacun les différentes campagnes, toutes les campagnes. Je dis toutes, parce qu’il y a celle de la majorité, celle de l’opposition, celle des nouveaux partis, celle de ceux qui veulent changer le monde, celle de ceux qui ne veulent plus de politque et celle de ceux qui en veulent une autre. Tu vois, il n’y a pas qu’une seule campagne désormais. Mais là lorsque je parle de plusieurs campagnes je parle surtout de celles de la télévision. D’une chaîne à l’autre tu ne peux pas y échapper. Prenons le cas des dernières Présidentielles. Aujourd’hui, t’es tu demandé si tu n’as pas voté pour celui que la télévision t’a -peut-être- désigné?

Pour te parler de la Politique et de la télévision, je peux commencer en te disant que tu as déjà certainement regardé « le maillon faible » ou « vidéo-gag ». Je suppose que tu te souviens que Jean-Pierre Raffarin a été Premier Ministre. Ce dont tu ne te souviens pas, sans doute, c’est que l’un des conseillers de Jean-Pierre s’appelle alors Dominique Ambiel. Ce que l’on appelle dans le milieu politique un proche. Dominique Ambiel est celui qui te permet de regarder « Fort Boyard » ou justement « le Maillon faible » et d’autres émissions que je n’ai pas citées. Expand…c’est, comment dirais-je?… Sa boîte de Production. Je peux t’en citer d’autres!

Je ne veux pas donner un ton trop sérieux à ce livre que tu tiens délicatement entre tes mains. Tiens! à ce sujet, lorsque tu le reposeras pour aller faire ton pipi ou te servir un verre, s’il te plaît, mets un marque-page et ne le laisses pas ouvert retourné, çà briserait sa tranche. Merci.

Pour les Présidentielles, la télévision nous a bassiné des heures durant pendant lesquelles chaque candidat nous promettait monts et merveilles et jurait qu’il n’aimait qu’un Pays, le sien, en l’occurence la France. Ailleurs, ils disent la même chose, je te rassure au cas où. Pour ce qui me concerne, j’aime aussi la France mais au-delà, j’ai une petite préférence pour ceux qui la font. La différence est là! Crois-moi, pour un fils d’immigré ce n’est pas toujours chose facile de la faire cette différence. tu ne savais pas que j’étais fils d’immigré. Voilà c’est fait mais tu aurais pu t’en douter. Si tu as bien lu au-dessus, tu connais grosso modo mon âge, et comme tu sais, toujours si tu as suivi que je viens d’une cité, tui n’as plus qu’à poser les deux données sur feuille et tu trouves la bonne réponse. Une cité il y a un peu plus de quarante ans, des Français je n’en fréquentais pas beaucoup. Quand je dis des Français, je parle de souche. Des Espagnols, des Portugais, des Allemands -oui, Monsieur mêmefin des années 50-, des Marocians, de Algériens, des Italiens etc. Il y avait même déjà des Polonais qui n’étaient pas encore tous plombiers. Je suis issu des Italiens. Tu sais, tous ceux qui sont venus reconstruire la France par milliers et à qui certains repprochent aujourd’hui d’être restés. Bien sûr qu’ils sont restés parce qu’ils n’avaient pas d’autre endroit où vivre. Ils se sont mariés ici, ont eu des enfants ici et on leur fait grief d’avoir cru en la France d’alors et la parole de ceux là mêmes qui les ont fait venir! De la première génération à aujourd’hui, il n’y a qu’une différence mais elle est de taille. la génération d’aujourd’hui que tu regardes à la télé quand il y a le feu aux voitures, elle est tout aussi française. Elle est née ici, à côté de toi. J’ai envie de le dire sans aigreur ni colère, juste parce que je crois en ce que j’écris. Comme mon père, Italien, y croyait lorsqu’il me parlait de la dernière Citroën parce q’uil ramenait le salaire à la maison grâce à André. Je ferme cette parenthèse pour l’instant parce que je reviendrai sur le rôle de la télé, ne serait-ce que pour évoquer les émeutes dans les cités et la visite quelques années plus tard de Harry Roselmack sur des lieux qui ont fait l’actualité ou les faits divers. j’y reviendrai parce que tout n’a pas été dit. Là encore, n’a été dit que ce que la télévision et les Politiques ont bien voulu nous servir!

Alors cette télé et les Présidentielles! Déjà lors de précédentes élections, on t’a dit que Chirac avait été élu par les Guignols. Cà t’a fait rire. Je sais, c’est le rôle des Guignols de faire rire mais là où tu n’as peut-êtyre pas tout suivi et pas su lire entre les images, c’est qu’effectivement la télé t’a vraiment fait voter pour lui. Et par là, pour celui qui leur servirait au mieux. Les média d’aujourd’hui sont comme des attrappe-mouches. Elles brillent dans la nuit et tu t’y colles si tu restes trop près. La télé est devenue omniprésente et omnipotente. Petit à petit, elle a remplacé » ton cerveau. A coup de pied dans les fesses, elle l’a viré de ta tête et après y avoir creusé un trou elle s’est installée. Lobotomisé! Tu n’as rien vu venir. Elle t’a saoûlé de « bravos », de « hourra », de « regardes celui-là, il est plus con que toi » et comme une lettre à la Poste, elle est passée. Tous le jours,, à tout instant, elle est là. Je suis sûr que même éteinte tu la regardes. Ne dis pas non, je l’ai fait. Tu la regardes, ne serait-ce que pour t’assurer qu’elle trône toujours à la même place, ne serait-ce que pour te rassurer. Voilà, je l’ai dit: Elle trône. C’est la misère. la misère dont je parlais avant. Les Présidentielles sont terminées mais on parle déjà des prochaines. la Politique et la télé, un couple heureux.

Pour ma part, il n’y aura guère de différence et l’expérience acquise m’a appris qu’inexorablement l’Histoire poursuivra son chemin. Il y aura toujours des chômeurs, des SDF, des malheureux et des gagnants au Loto. Et la télé, tu continueras à la regarder comme avant. Elle continuera à te dire que chez toi, tout va bien même si parfois c’est la guerre en Afghanistan et si des enfants meurent sous les coups d’un père qui boit et boira. Johnny est dans le coma, çà c’est important! Johnny est sorti du coma, c’est primordial! Cà te rassure et demain tu retourneras travailler.

La suite, la semaine prochaine. D’ici là, Joyeux Noêl!

 

 

 

Commentaire

top