Pourquoi le sommet de Copenhague sera un échec!

18 déc
2009

Photo D.RIl n’y a pas besoin d’être devin pour avoir déjà compris depuis plusieurs jours que le sommet de Copenhague est un coup d’épée dans l’eau. Une eau qui devient de plus en plus rare et que les grands de ce monde n’ont pas l’intention de partager. Le réchauffement climatique, s’il

semble pour une quinzaine de jours devenu la préoccupation majeure de l’ensemble de ce qui fait l’humanité, n’en demeure pas moins incontrolable et incontrôlé.

Les grandes puissances ne sont pas prêtes à changer leur façon de fonctionner, le capitalisme étant le seul mode de vie qu’elles connaissent.

Les économies émergentes ne voient pas d’un bon oeil cette demande qui leur est faite de veiller à la planète d’autant que cette demande émane de ceux-là mêmes qui ont en partie détruit la dite planète.

Quant aux petites nations qui ne font que subir depuis des décennies, elles n’ont aucun pouvoir sur toutes les autres.

La bonne volonté affichée n’a été que trompe l’oeil depuis le début. De belles phrases, de bons sentiments mais tous savaient dès le départ qu’aucun accord ne serait possible et ce ne sont pas les déclarations des chefs d’Etat qui se rendent aujourd’hui à Copenhague qui changeront la donne.

C’est en quelque sorte une application de « faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais » qui représente encore le mieux ce qui aura été tenté au cours de ce sommet.

Les enjeux économiques sont incroyablement monstrueux si l’on veut changer le futur. les Pays qui ont tout ont besoin de ce « tout » pour que perdure leur suprématie dans le Monde; les pays émergents ont besoin de l’aide des pays économiquement les plus riches pour poursuivre leur essor et les autres, tous les autres, attendent simplement que l’on s’intéresse à eux.

Certains élus politiques de Nouvelle-Calédonie se sont rendus à Copenhague. Sans doute pour découvrir ce beau pays qu’est le Danemark et le charme des Danoises. Comment peut-on concilier écologie, ralentissement du réchauffement climatique, environnement et ne vivre que du nickel? Ne vivre que du Nickel et par conséquent pour ce qui concerne les calédoniens des usines à charbon.

Soyons lucides et constatons. Ne passons pas pour plus bête que nous sommes!

La Nouvelle-Calédonie est sans doute l’un des rares endroits au Monde où les énergies renouvelables peuvent véritablement être utilisées. Qu »en est-il? Rien! Ce ne sont pas les quelques éoliennes mises en place à grand coup médiatique qui offriront l’électricité de demain ni les panneaux solaires que l’on devrait voir fleurir aujourd’hui sur tous les bâtiments, ne serait-ce que ceux des grandes entreprises et administration qui en ce cas donneraient l’exemple. Là encore, il faudrait que ceux qui ont le devenir du Territoire s’interessent non pas à des Pays que l’on dit grands mais plutôt à des endroits que l’on sait « en avance » sur les autres.

Pour en revenir au sommet de Copenhague, il ressortira sans doute que le lobbying écologique est la véritable raison de cette quinzaine. 64% des Français interrogés feraient un bon accueil pour les régionales, prochaine échéance politique, à des listes d’Europe écologie.

Le réchauffement climatique semble pour certains être surestimé. C’est là véritablement ne se soucier que de son nombril. Alors même que tout ce qui nous est montré aujourd’hui tend à prouver le contraire.

Il existe des solutions, non pas pour arrêter ce réchauffement, il est déjà trop tard, mais bel et bien pour le freiner. Il faut de l’argent, beaucoup d’argent. Il faut que les pays les plus riches de la planète soient ouverts sur les autres. Ce n’est pas le cas, loin s’en faut. Il faut que ces Pays riches donnent l’exemple et ils n’ont guère envie de le faire. parce qu’au-delà de leur richesse, ces Pays sont tous endettés et pour certains cette dette ne s’effacera pas avant de nombreuses années. Les Pays riches le savent.

Et il faut changer de mentalité. Là, tout le monde sait que c’est peine perdue parce que c’est probablement la seule chose que l’on ne peut modifier.

Commentaire

top