Koh Lanta 2010, une chance pour le Territoire?

26 nov
2009

denis Brogniard (photo D.R)Pas si sûr. La Nouvelle-Calédonie accueuille donc depuis quelques jours les premières équipes de tournage du jeu qui sera diffusé sur TF1 au cours de l’hiver 2010 pour la métropole. Une émission spéciale qui verra s’affronter, comme à chaque fois, deux équipes. Cette édition propose donc un affrontement « people » contre « simples » candidats. Si le principe « peopolisation » de cette édition peut de prime abord paraître intéressant, à la réflexion, il semble qu’avant même la diffusion -près d’un an tout de même- les « people » en question ne soient pas à la hauteur du titre que l’on veut bien leur conférer. Les sportifs castés et présents sur le jeu – ceux qui ont bien voulu participer?!- sont plutôt à ranger parmi les seconds couteaux que parmi les têtes d’affiche. Certes, leur carrière les a mis sur le devant des plateaux télé et sportifs. Certes ils n’ont en aucun cas démérité, mais ils ne sont pas de la trempe de ce que l’on appelle réellement des « people ».

Selon plusieurs sources, qu’elles soient radiophoniques, télévisuelles ou papier, la première chaîne d’Europe avait pressenti de véritables stars à l’exemple de Philippe Lucas, Laure Manaudou ou encore Philippe Candeloro.

Les stars qui affronteront une équipe de candidats ayant déjà fait leur preuve sur d’autres Koh Lanta ont été, d’après la chaîne, sélectionnés parmi tous ceux qui s’étaient présentés au casting. Toujours selon la chaîne, elles n’auraient pas été retenus??? Le petit souci, c’est que parmi ces sportifs, certains ont tout simplement refusé de participer à l’édition 2010. Par manque de confort, peut-être ou parce qu’elles n’étaient pas intéressées. Et parmi ces sportifs, il y avait véritablement du lourd comme Sébastien Loeb ou Stéphane Diagana pour ne citer qu’eux.

Les sportifs présents sur cette édition, s’ils sont ou ont été des champions de haut niveau n’en sont pas moins inconnus, au mieux méconnus, pour la plupart du grand public. C’est dommage.

Et pour le Territoire?

Qui est en mesure aujourd’hui de citer le prénom de la gagnante de la dernière édition tournée en Nouvelle-Calédonie? Clémence, dont on nous a rebattu les oreilles pendant des mois, nous affirmant que grâce à elle, la Nouvelle-Calédonie deviendrait une destination phare du Pacifique a surfé sur sa pseudo célébrité mais n’a rien apporté au Territoire. Les chiffres du Tourisme sont là pour nous le prouver.

Alors certes, cette édition 2010 permettra aux métropolitains de visionner des images de plage, de soleil et de nature sauvage en plein hiver là-bas mais n’imaginons pas que ce sont de telles opérations qui nous feront bénéficier d’un afflux touristiques. Ne soyons pas plus naïfs que certains se plaisent à croire. 

Le prix d’une émission de prime time est exorbitant. Qui va payer? C’est en fait la seule vraie question à se poser! Si c’est encore le Territoire, comme il l’a déjà fait précedemment pour tout ou partie, c’est, gageons-le dès à présent, de l’argent gaspillé. Si c’est TF1, quelles seront les véritables retombées économiques pour le Nord et les tribus qui vont oeuvrer sur cette édition? Une certaine transparence serait normale. Quoi qu’il en soit, il n’est pas stupide de croire que la chaîne aura dealé son tournage en Calédonie. Quant aux « partenaires locaux », ce n’est pas leur logo qui leur permettra de faire fructifier un « investissement » hasardeux en matière de publicité télévisuelle. Parce qu’au-delà d’être vue la Nouvelle-Calédonie reste une des destinations les plus chères du Monde pour n’y trouver que ce qui se fait déjà ailleurs. C’est sans doute dur à écrire mais ce n’est, hélas, qu’un constat maintes fois dénoncé.

TF1 devrait diffuser en début d’année une autre de ses émissions « people »: La Ferme célébrités. L’émission tournée à quelques centaines de kilomètres de Johannesbourg en Afrique du Sud, en pleine réserve naturelle aura sans nul doute un autre impact sur le public métropolitain qui découvrira « des paysages dignes du Roi Lion » – source PurePeople.com- pour les télespectateurs, L’Afrique du Sud est plus proche et moins chère. L’océan indien est tout aussi attrayant que le Pacifique.

Concernant l’édition 2010 de Koh Lanta, celle-ci servira au moins à une chose: L’argent gagné par le ou la candidate finaliste et plébisicité(e) par ses camarades de jeu devrait être reversé à une association caritative. Un bon point pour TF1.

Commentaire

top