Interdit aux moins de dix-huit ans…

18 oct
2009

Photo "Le JDD"

ou quand la télé veut remplacer l’école en matière de sexualité. A partir de la semaine prochaine, , Ovidie star du X, se chargera de nous « éduquer ». La chaîne, sur cable et satellite, interdite aux moins de 18 ans, 

s’adresse bien aux adlutes et non comme on aurait pu l’imaginer aux plus jeunes, à ceux qui, peut-être, ont par les temps qui courent besoin d’éducation dans le domaine de la sexualité (sida, partenaires multiples, approche du corps de l’autre dans le respect etc.)

L’objectif affiché est d’expliquer aux couples comment rompre avec la monotonie. Et d’accéder au plaisir tant pour l’homme que pour la femme. Selon Ovidie, il ne sera pas question d’intellectualiser le sexe en le théorisant  mais plutôt d’acquérir une pratique qui aidera le couple. Le tout sous forme de reportages, et de « coaching » sexuel.

Pour ce dernier, cela se pratique aux Etats-Unis depuis des années. Et cela a conduit à plus d’une dérive. Ce concept sur plusieurs écrans européens depuis l’année dernière arrive donc en France. Une fois de plus, la France n’est capable que d’aller chercher ailleurs ce qui se fait. La radio le faisait déjà en la personne de Brigitte Lahaie, star du porno dans les années 70-80. pourquoi pas aujourd’hui la télévision.

Du X, il y en a sous toutes les formes et sur toutes les chaînes. Une de plus, serait-on tenté de dire, ne gênera rien ni personne. Si ce n’est qu’aujourd’hui, le « cul » paye plus que la « tête ». Même les humoristes savent cela qui comme Bigard préfère un humour à la limite du scato qu’un Alevêque ou un Bedos pour les plus anciens.

Visiblement Ovidie nous expliquera donc ce que les anciens ont déjà écrit et filmé. Juste pour information, le Kamasutra a plusieurs siècles d’existence et le 1er porno en noir - blanc et muet date lui du début des années1900.

Ovidie va donc surfer sur ce qui fait vendre. Elle qui par ailleurs est quelqu’un de cultivée et diplômée. Comme quoi les études mènent à tout.

Qui plus est Canal+ proposait déjà plusieurs émissions dans le même style. On vient donc de franchir un pas en France. De la simple émission, on passe désormais à une chaîne complète. Il reste cependant à voir ce qui nous sera effectivement montré et dit. Parce qu’en matière de sexualité , le X n’a toujours proposé que des gros plans de pénis et de vagins. N’en déplaise à Ovidie qui selon ses propres déclarations ne supportaient plus de voir les rôles proposés aux femmes au cinéma pour adulte, ce qui l’a conduit à passer de l’autre côté de la caméra.

Gageons qu’Ovidie nous proposera donc désormais des films avec une histoire sérieuse qui ne sera pas forcément filmée dans un château en costumes d’époque, dans un hôpital avec infirmières nues sous leur blouse, ou dans un camping pour libidos décoincées. Et à cet instant, j’ai presque envie d’écrire: « tu parles, mes fesses, oui! ». Je tiens le pari.

Commentaire

top