Un Nobel avant l’heure…

12 oct
2009

Photo Herbert/APqui a surpris le Monde entier. De la surprise, de l’incompréhension parfois, de la joie aussi mais sans aucun doute des questions qui se posent et à se poser. Pourquoi le jury d’Oslo a-t-il ainsi rompu une tradition qui veut que ce soit l’oeuvre d’un homme voire d’une …

vie qui soit récompensée en désignant un Président des Etats Unis, en place depuis moins d’un an?

Le monde est partagé. Ceux qui considèrent que ce choix surprenant , certainement, est en fin de compte normal et ceux qui considèrent qu’il est bien trop tôt pour juger que Barak Obama a bien oeuvré pour la Paix dans le Monde. Parce que ce n’est pas n’importe quel prix Nobel qui lui a été accordé. C’est le plus prestigieux.

Le fait de donner ce prix à quelqu’un qui n’a jusqu’à présent rien fait de véritablement tangible ne serait-il pas un cadeau empoisonné? Il est prématuré de juger de l’action du Président Obama et visiblement ce sont ses promesses que l’on a prises en considération. Promesses qui l’engagent désormais moralement surtout avec l’obtention de ce Prix Nobel. Le jury d’Oslo risque d’être décrédibilisé si rien ne change vraiment à l’issue de la mandature Obama. L’avenir nous le dira. Pour l’heure, même si l’action du Président va dans le bon sens, rien ne préfigure d’un véritable changement à l’échelle mondiale.

Au sein même des Etats-Unis, ce ne sont pas les déclarations sur l’homosexualité et la possibilité qu’il souhaite accorder aux homosexuels d’intégrer l’Armée qui vont fondamentalement modifier la donne. Ni l’intérêt du Président Obama pour une santé pour tous. Certes il semble sur la bonne voie mais le principe d’adoption des lois américaines est si complexe qu’il va falloir, parfois, souvent, qu’il tape du poing sur la table s’il veut être entendu rapidement. Dire oui et hocher de la tête à chacune de ses apparitions est loin de la mise en place de nouvelles lois pour le « mieux » du Pays.

Au plan international, si le Président a fait forte impression jusqu’au Moyen-Orient, il est loin d’avoir fait l’unanimité parmi ceux qui ne voient dans les Etats-Unis qu’un Pays qui veut obtenir la suprématie mondiale. Les soldats américains sont toujours en Irak et l’armée américiane toujours présente en d’autres points du globe. Et là où est l’armée américiane, les mêmes faits perdurent.

On peut penser que ce Prix est un encouragement à poursuivre mais c’est un peu tôt. Même si le Président Obama a visiblement et sensiblement changé les mentalités, il n’en reste pas moins vrai qu’il reste avant tout sur la droite ligne qu’il a fixée dès son investiture: oeuvrer pour changer l’image de l’Amérique mais oeuvrer avant tout pour les américains. Vouloir travailler pour les américains se traduira forcément par travailler contre certains autres.

La seule chose à noter pour l’heure c’est l »humilité de cet homme qui tient le Monde entre ses mains. Il s’est déclaré surpris et a considéré que d’autres méritaient sans doute ce Nobel plus que lui-même. Peut-être est-ce là un premier signe que le jury d’Oslo ne s’est pas trompé. Espérons-le. Mais n’oublions pas que les promesses faites n’engagent que celles et ceux qui y croient. Et ce, partout dans le Monde, y compris aux Etats-Unis. Alors à voir…

Commentaire

top