Big Brother à Nouméa…

22 août
2009

Alors, çà y est, nous allons faire partie de ces villes sous haute surveillance. L’installation de caméras de surveillance  est en cours. Bravo pour cet argent dépensé qui malheureusement…

ne servira pas à grand chose. Les Etats-Unis, premiers en la matière, en reviennent et disent clairement que leur taux de délinquance n’a pas baissé. En Métropole, les caméras de surveillance installées n’ont guère fait chuter là encore le taux de délinquance. Ici, on nous parle d’une délinquance de proximité qui s’affaiblira parce que le sachant, le voyou s’abstiendra. Devant les caméras peut-être mais ailleurs? On déplacera simplement le problème. Et l’on accroitra le nombre de cagoulés. Les capuches ont de beaux jours devant elles. Qui plus est, on sait désormais qu’il s’agira également d’observer le comportement des automobilistes. Qu’est-ce à dire? Qu’une infraction constatée via une caméra de surveillance pourra être relevée? je ne sais pas mais…

lorsque l’on parle de prévention en ce cas, je souris benoîtement. Prévention de quoi et de qui? Lorsque le petit loubard aura jeté son dévolu sur sa victime et qu’il l’aura agressée, certes les caméras de surveillance permettront peut-être de l’identifier plus rapidement -j’ai dit peut-être- et il sera alors théoriquement arrêté. Cela ne s’appelle pas de la Prévention. Alors la question que je pose est simple comme l’était Baptiste: Hormis permettre une absence ,qui sera remarquée , des personnels de la Police sur la voie publique, à quoi serviront réellement ces caméras? Un délinquant ne s’embarrasse pas de nouveaux gadgets supposés lui faire peur. Tout le monde le sait, à commencer par les spécialistes de la Sécurité.

Il est surprenant que l’on ne fasse que ce qui se fait chez certains autres sans savoir où l’on en est chez eux après des années d’expérimentation. Une nouvelle forme de délinquance naîtra et à nouveau on ira chercher de nouveaux gadgets. La délinquance a toujours un temps d’avance depuis que l’on a supprimé les îlotiers. Au lieu de caméras de surveillance, il fallait redéfinir, sur le terrain, la présence de personnels. mais çà, personne n’y songe, trop occupé à gérer les repos, les congés et le manque récurrent de personnel. Je fiche déjà mon billet que la délinquance ne diminuera pas. Je le répète, elle se déplacera. Mais au moins, quelques agents seront confortablement installés devant leur téléviseur plutôt que d’user leurs chaussures sur le bitume.

 

Commentaire

top