De quoi sera fait demain?

16 août
2009

Manif du 12-8 a

Et maintenant, quelques jours après, que faut-il en penser? Pour ce qui me concerne, c’est un coup d’épée dans l’eau. Une véritable démonstration de force cependant. 26000 personnes dans la rue correspondant à l’échelle métropolitaine à 7 millions de gens qui descendent dans la rue. C’est, il est vrai et ce serait stupide de le nier, impressionnant. Oui, mais alors? Maintenant. J’ai bien entendu et observé la porte-parole du mouvement. Et que dit-elle? Pas de politique, pas de suite ni de suivi. Alors, à quoi cela a-t-il servi? A porter à la connaissance des Politiques de ce pays qu’une majorité silencieuse pouvait l’ouvrir? A envoyer un message à l’USTKE pour qu’il réfléchisse aux futures actions prévues? A dire à ceux qui subissent « debout, réveillez-vous »?  Je ne réponds jamais aux questions que je pose. C’est un principe. J’ai bien sûr une réponse pour chacune d’entre elles mais je la garde pour moi. J’attends encore, un peu, pas trop longtemps. je me fie à ma première impression. Lorsque j’entends dire qu’il n’y a personne derrière une telle démarche, je souris, la tête sur le côté. Et je me pose encore d’autres questions: Qui a payé les tee-shirts, le prêt ou la location du camion sonorisé? Qui a payé quelques centaines de milliers de francs la pleine page couleur dans le quotidien local? Et pour quel retour???

J’attends la suite et je dois avouer que je suis assez impatient. Quand verrons-nous de nouveau la Porte-parole du « mouvement » répondre aux questions des journalistes des différents média de ce Pays? Que deviendra la pétition signée par des dizaines -théoriquement- de milliers de manifestants? D’autres questions encore, comme cela, juste pour me les poser. Et là encore, j’ai mes réponses. Des réponses qui n’appartiennent qu’à moi. J’attends.

Commentaire

top